Un palace à Azito

C’était un après-midi, avec des amis. On venait de vivre, un moment de goumin* terrible après la défaite des éléphants à la CAN 2017.

Être tellement fan de son équipe au point de s’oublier. Croire à chaque passe du ballon comme un but marqué contre le camp adverse. Perdre et gagner.
Le football, se résume à bien plus de choses que des gars qui courent derrière une balle. Il n’y a qu’a regarder la ferveur autour d’un match.

C’est compréhensible et inexplicable, je me comprends, je comprends mes amis devant cette douleur pachydermique*.

On se rend donc dans un espace plein air, pour respirer de l’air frais qui j’espère apportera un souffle nouveau à mes amis inconsolables. Je compatis, car avec l’achat du maillot de l’équipe et de toute la panoplie en plein mois de Janvier…C’est dur.

L’endroit est intéressant pour son calme, les endroits tranquilles me font du bien.
Ici c’est Azito, accessible par Yopougon Niangon Sud à gauche Terminus 27.

20161014_160022
L’entrée qui donne sur la lagune @ladidounette

Le complexe hôtelier Azito comprend un bord restaurant où nous nous attablons autour d’un Coca Cola. Et un autre bord Azito Palace auquel on accède par un bac motorisé à 1000F la traversée.

L’espace choisi joue de la musique en soft et les personnes sont posées à discuter.
La vue est belle même s’il commence à faire frais. Prévoyez des écharpes.

20161014_160119
Sous les arbres au calme @ladidounette

Nous patientons donc devant des claclo* achetés auprès d’une vendeuse un peu plus tôt. L’odeur de la banane plantain frite avec le piment à côté est une bonne mise en bouche.

Avant de déguster notre chaude assiette du pêcheur qui est une soupe à base de crustacés.

 

Puis le coucher de soleil se pointe, en douceur sous nos éclats de rire et nos bouches réchauffées par le piment.
Un pêcheur passe avec sa pirogue en nous proposant des crabes, tous frétillants , les produits de la saison. Le temps de marchander le prix, je me délecte de cette belle expérience culinaire et visuelle.

Au final, la défaite des éléphants a du bon. Dans l’optique d’oublier, elle nous a permis de nous retrouver autour d’un plat dans un endroit tranquille, respirer de l’air frais et lâcher nos smartphones et oublier la télévision.

Dans le fond, la vie c’est un gros ensemble de détails…Dont les amis.

Et vous, comment vivez-vous la défaite de votre équipe favorite?

Publicités

4 réflexions sur “Un palace à Azito

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s