Voila pourquoi

Pourquoi est-on si pressé de quitter les lieux de prière ?

Dès la fin du discours moralisateur de l’homme de Dieu, nous nous ruons vers la sortie. Vous n’en faites pas partie ? Eh ben moi si! Je vous explique.

Tout commence un vendredi matin, devant le placard, à trouver une tenue idéale et confortable pour la mosquée car nous sommes un jour de prière (le vendredi). Pas de jean en style étrange ni de top moulant. Un boubou est recommandé malgré la chaleur et les mouvements de ninja de la journée.

Pourquoi Ninja ? Tout simplement parce que le boubou est en bazin amidonné*, et l’amidon durcit les vêtements et quand le vêtement est durci lorsqu’on marche vous avez un bruit particulier, et une démarche spéciale de robot comme dans un film ninja. Pourquoi souffrir autant? Je n’en ai pas la réponse pourtant, je me la pose.
Quoique, un boubou en tissu léger aurait été bien. Mais ce jour j’ai voulu porter du bazin.

La démarche de robot associée au monter-descendre des warrens, vous fait arriver en transpirant au boulot. Heureusement qu’il y a la climatisation. L’oeuvre du Tout Puissant sûrement. La matinée s’écoule avec les compliments sur la tenue amidonnée qui font momentanément oublier la gymnastique du matin. PUIS vient le moment fatidique et précieux : la prière du vendredi.

A cette heure, il y a des embouteillages car l’heure de pause coïncide avec celle de la prière. Ne vous étonnez donc pas d’avoir difficilement des taxis à ce moment de la journée à Abidjan. Le mieux comme pour tout lieu de prière c’est d’arriver tôt, si possible.

Sur place, il faut trouver de la place pour s’asseoir. Les hommes d’un côté et les femmes de l’autre. Avec de la chance, vous êtes bien installés pour le début du sermon, sinon sous le soleil, 30 degrés au moins au calme.
Du monde il y en a, à écouter les paroles sages, pertinentes, réalistes, objectives, humanistes, offensives,  sur nos comportements vis-à-vis de nos proches et envers nous même. Elles sont interrompues ces paroles, des « Amine »* en chœur, en cœur aussi ?

En principe, la prière ne dure que 15min maximun. Cela dépend des mosquées et de l’inspiration de l’homme de Dieu. Il peut arriver qu’il se laisse aller dans son prêche, oubliant le temps, les hommes, le soleil, la pluie, le vent…

Par exemple, à la mosquée de la Riviera Golf, on peut ajouter en plus des prêches, des moments de networking avec des gens de la haut, suivez mon regard (lol).

Bref, c’est forcement tout positif pour nous, qui sommes la pour prier. On sent mieux les péchés passer dans le corps et dans l’esprit à l’épreuve de tout cela.
PUIS c’est la fin, avec les salutations; on se fait des bénédictions pour que le Tout Puissant nous accorde d’autres vendredi. Et nous permette aussi de retrouver nos chaussures dans la multitude de paires entassées attendant leurs propriétaires.

Tout le monde se presse (comme moi) de se chausser, de s’étirer ses muscles dolents, de décoller son boubou amidonné de sa peau, de se ventiler avec son voile, et de trouver un taxi comme une fuite du lieu qui a servi il y a peu à nous prodiguer de sages conseils.

20161202_132652

Voila donc pourquoi ! Retenez surtout que malgré tout, il faut croire en Dieu.

*amidonné: Mettre de l’amidon dans une tenue pour faire briller d’avantage et conserver la beauté du tissu.

Publicités

4 réflexions sur “Voila pourquoi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s